Pays-Bas / Route thématique

Bataille de l'Escaut

452.67 km

Chemin de randonnée

Partager


La bataille de l'Escaut est l'une des opérations militaires les plus importantes et les plus dures menées sur le sol néerlandais pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit d'une série d'opérations militaires qui se sont déroulées à l'automne 1944 dans le nord de la Belgique, dans la province de Zélande et dans le Brabant occidental.

Le contrôle de l'Escaut occidental, long de 95 kilomètres, reliant Anvers à la mer du Nord, était devenu crucial pour l'accès aux principaux ports pour l'avancée finale des Alliés contre l'Allemagne nazie.

L'utilisation du d'Anvers était d'autant plus importante que les lignes d'approvisionnement à partir des ports provisoires en Normandie s'allongeaient de plus en plus et que l'avancée rapide à travers la France et la Belgique s'était arrêtée. Dans un premier temps, les Alliés ignorent l'Escaut et optent pour une avancée rapide vers le cœur de l'Allemagne. 

Le retard causé par l'Opération Market Garden, largement infructueuse, permet aux forces allemandes de retirer des unités de France et de Belgique et d'établir de nouvelles défenses en Zélande et dans le Brabant septentrional. L'estuaire de l'Escaut, qui aurait pu être capturé sans problème majeur au début de septembre 1944, avait ainsi été transformé en une nouvelle ligne fortifiée au début octobre. La suite de la libération de l'Europe occidentale dépendait donc de ce qui allait se passer autour de l'Escaut occidental. Le résultat fut une bataille sanglante, accompagnée de destructions massives, entraînant des pertes civiles très importantes.

Le 13 septembre 1944, commence alors l'une des opérations militaires les plus importantes et les plus lourdes d'Europe occidentale, menée par la Première armée canadienne et avec l'aide d'une force alliée composée d'unités britanniques, polonaises, françaises, norvégiennes, belges et américaines. 

La bataille de l'Escaut, qui a duré près de cinq semaines, a fait des milliers de morts, de blessés et de disparus parmi les forces alliées. Il fallut ensuite plus de trois semaines pour le déminage. Le 28 novembre de la même année, le premier convoi est finalement arrivé à Anvers et la dernière phase de la guerre en Europe occidentale pouvait commencer.

Les pertes canadiennes sont si importantes que l'histoire du Canada les compare aux pertes subies sur le front de Passendale pendant la Première Guerre mondiale. La bataille de l'Escaut est en effet la bataille la plus sanglante que le Canada ait eu à livrer pendant la Seconde Guerre mondiale. 


Sites et histoires le long de la route