Pays-Bas / Route thématique

Route cyclable Opération Market Garden

331.51 km

Route cyclable

Partager


S'étendant de Leopoldsburg, en Belgique, au célèbre "pont trop loin" d'Arnhem, aux Pays-Bas, la région de Market Garden est jalonnée de points d'intérêt liés à l'une des plus grandes opérations alliées de la Seconde Guerre mondiale. En chemin, les cyclistes rencontreront des monuments, des cimetières, des musées et des sites de commémoration. C'est une occasion unique d'en savoir plus sur l'opération, de commémorer et de rendre hommage à ceux qui ont perdu la vie, ainsi que de réfléchir à la libération de l'Europe.

La longueur totale de l'itinéraire est de 240 kilomètres et peut être parcourue en plusieurs étapes. Commençant au musée Liberation Garden à Bourg-Léopold, l'itinéraire suit le système des nœuds cyclistes, permettant une navigation hors ligne simple.

L'Opération Market Garden est l'une des plus grandes opérations alliées de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'est déroulée en septembre 1944 dans les provinces néerlandaises du Brabant-Septentrional et de la Gueldre. Le but de l'opération était de sécuriser les ponts clés sur trois grands fleuves des Pays-Bas (Maas/Meuse, Waal et Rhin) afin de contourner les lourdes défenses allemandes de la ligne Siegfried (Westwall) qui protégeait le cœur de l'Allemagne au-delà du Rhin. Les Alliés espéraient une avancée rapide vers Berlin permettant de mettre fin à la guerre avant Noël.

L'Opération se composait de deux parties: l'Opération Market (la plus grande opération aéroportée de l'histoire de la guerre) et l'Opération Garden (la campagne au sol du 30e corps visant à sécuriser les ponts capturés par les forces aéroportées).

L'Opération était très ambitieuse et a finalement échoué en raison des conditions météorologiques et de la forte opposition allemande, en particulier au passage de Veghel, Hell's Highway (l'autoroute de l'enfer), et près du pont d'Arnhem. Mais d'autres causes expliquent l'échec : les zones de largage aéroportées étaient situées trop loin des ponts de Nimègue et d'Arnhem, les problèmes de communication, l'avancée laborieuse des troupes terrestres et quelques erreurs commises par les hauts commandants dans les derniers jours de l'opération. En fin de compte, les Alliés n'ont pas réussi à prendre le dernier pont d'Arnhem : le fameux "pont trop loin".

Bart Verhulst - Market Garden CC

Sites et histoires le long de la route