Italie / Biographie

Charles Poletti


Partager


Avocat et homme politique prêté à la guerre, Aldo Charles Poletti a dirigé le gouvernement militaire allié dans l'Italie occupée, mettant en place une expérience politico-militaire sans précédent qui a servi de modèle aux expériences d'occupation ultérieures.

Charles Poletti est né le 2 juillet 1903 à Barre, dans le Vermont, aux États-Unis, dans une famille d'origine piémontaise. Après avoir terminé ses études de droit à la Harvard Law School en 1928 et s'être perfectionné à Rome et à Madrid, il s'est lancé dans une carrière d'avocat. Celle-ci le conduit à divers postes prestigieux : il devient d'abord conseiller du gouverneur de l'État de New York, Herbert Lehman, puis juge à la Cour suprême de l'État de New York entre 1937 et 1938.

À partir de ce poste, il se lance dans l'arène politique et est élu en 1939 au poste de lieutenant-gouverneur de l'État de New York dans les rangs du parti démocrate. En décembre 1942, à la suite de la démission de Lehman, Poletti n'occupe son poste que pendant quatre semaines, devenant ainsi la première personne d'origine italienne à devenir gouverneur d'un État des États-Unis, mais aussi celle dont le mandat est le plus court de l'histoire de New York.

Une fois cette brève expérience gouvernementale terminée, Poletti est nommé par l'administration Roosevelt au poste d'assistant spécial du secrétaire à la guerre, Henry Stimson, qu'il n'occupe également que brièvement entre janvier et mars 1943. Dans le cadre de la préparation du débarquement allié en Sicile, Poletti rejoint l'expédition avec le grade de lieutenant-colonel et dans le but de jouer, grâce à son statut d'Italo-Américain de première génération, un rôle de médiateur auprès de la société sicilienne. En effet, ses origines italiennes ont convaincu le président Roosevelt de l'envoyer, dans un premier temps, en Italie en tant qu'officier supérieur des affaires civiles au sein de la septième armée américaine. Là, il a été chargé du gouvernement militaire allié naissant, chargé de rétablir les structures nécessaires à l'administration des territoires occupés, d'abord en Sicile, puis dans les régions italiennes tombées sous le contrôle militaire des Alliés.

Après avoir mis fin à son expérience italienne à la fin de la guerre en 1945, Poletti est retourné à la profession d'avocat en devenant associé d'un cabinet à New York. Il occupe également de nombreux autres postes, dont la présidence de la New York State Power Authority (1955 à 1969) et la gestion des expositions étrangères à l'exposition universelle de New York de 1964 (1960 à 1965). Il est décédé en Floride en 2002 à l'âge de 99 ans.